19 janvier 2021
FIP Saint-Ambroise

FIP N° 48 du 27 décembre 2020

La sainte famille

C’est de la fragilité que vient notre salut !

C’est avec ce regard que je vous invite à méditer ces fêtes de fin d’année et à accueillir le Christ qui nous vient, petit enfant et démuni, dans la paille de la crèche. Peut-être que cette année nous allons vivre noël autrement car nous avons vécu une année particulière avec des épreuves pour l’humanité dans sa globalité. Peut-être aussi par ce qu’en plus de la solitude des confinements nous ne pouvons pas fêter noël dans les conditions que nous aurions souhaité, entouré de tous nos proches. C’est ce qu’il nous est donné de vivre cette annéepour accueillir le Christ et cela nous rapproche de lui qui a vécu les épreuves du voyage de ses parents, les conditions précaires de la crèche et des animaux comme seule compagnie.

Si notre salut vient de la fragilité de cet enfant, nous pouvons puiser notre espérance et notre force de la fragilité que nous avons vécue cette année car elle nous a rapproché de lui. Seigneur, apprends-nous à te remettre tout ce que nous vivons, toutes nos épreuves et nos fragilités afin de nous rapprocher de toi qui est venu partager nos vies dans toutes leurs dimensions. Tu nous rejoins dans nos joies et nos peines, donne nous de voir dans ces temps que tu nous donnes de vivre ta présence qui nous relève. Donne nous de vivre l’espérance qu’annonce ta naissance pour être des témoins de ton amour auprès de nos frères pour cette année qui commence !

Aymeric Magnan de Bellevue, diacre