11 avril 2021
Fip 14 du 4 avril 2021 tract

Feuille paroissiale n° 14 du 4 avril 2021

Feuille paroissiale de PĂąques

Feu !

L’évangile tĂ©moigne que de grand matin, Ă  l’heure oĂč la loi le rendait possible, Â« alors qu’il faisait encore sombre Â» et malgrĂ© la vigilance des soldats postĂ©s pour limiter les attroupements publics en ce lieu, des femmes ont couru au tombeau. AttirĂ©es, aimantĂ©es par le dĂ©sir de retrouver le maĂźtre, elles apportaient de quoi honorer son corps, comme les vierges sages s’élançant Ă  la rencontre du Bien- AimĂ©, avec leur huile et leur parfum : dans la foi, poussĂ©es par l’amour, et avec l’espĂ©rance un peu dĂ©raisonnable que l’écrasante pierre du sĂ©pulcre pourrait ĂȘtre enlevĂ©e. Comment ? Par qui ? Elles ne le savaient pas…

Au petit matin de PĂąques, alors que le soleil ne s’était pas encore levĂ© et dĂšs que la loi l’eut rendu possible, sous la vigilance un peu assoupie mais fidĂšle des gendarmes, nous nous sommes retrouvĂ©s dans l’église, noire comme un tombeau. Avec nous, nous avons pris notre foi balbutiante, notre charitĂ© fraternelle, et nous avons emportĂ© les nombreuses espĂ©rances qui irriguent nos vies, parfois en tremblant : qui va avoir raison du confinement, de l’étouffante prison de nos peurs, de nos trahisons et mĂȘme de nos morts ? Qui ouvrira pour toujours et pour tous les portes closes qui nous retiennent captifs ? Qui aura raison de l’isolement ultime de la mort ?

Le feu a Ă©tĂ© dĂ©couvert. Il a resplendi dans la nuit. L’église, portes ouvertes, s’est embrasĂ©e de la lumiĂšre Ă©clatante du cierge pascal. Plus jamais en nos vies, ni non plus en nos morts, le feu ne pourra ĂȘtre couvert. Plus aucun confinement, plus aucun tombeau ne pourra avoir raison de notre joie qui, avec celle des anges Ă©clate dans le ciel ! La pierre a Ă©tĂ© roulĂ©e pour toujours. Et dans nos vies, nos corps, nos cƓurs et nos histoires s’est levĂ©e la rĂ©surrection.

Édito du PĂšre Pascal NĂšgre, curĂ©

Infos paroisse de Saint Ambroise