6 mai 2021
Fip 15 du 11 avril 2021 tract

Feuille paroissiale n° 15 du 11 avril 2021

Feuille paroissiale du 2ème Dimanche du Temps Pascal

Ils avaient tout en commun…

La multitude de ceux qui Ă©taient devenus croyants avait un seul cĹ“ur et une seule âme ; et personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils avaient tout en commun.

VoilĂ  un rĂ©sumĂ© de la vie des premières communautĂ©s chrĂ©tiennes qui a de quoi nous intriguer, ou au moins nous interroger. Ceux qui dans le baptĂŞme sont passĂ©s avec le Christ de la mort Ă  la vie et ont reçu le don de l’Esprit saint qui les fait entrer dans la vie divine, ceux-lĂ  ont « tout en commun Â». Les disciples n’ont certes pas inventĂ© le kibboutz avant l’heure mais ils ont compris qu’un lien profond les unissait.

Chacun aurait pu retourner chez lui et vivre tranquillement sa petite foi personnelle, isolĂ© des autres. Chacun aurait pu tracer sa propre route en se retournant seulement de temps en temps pour se donner bonne conscience en vĂ©rifiant que tout le monde suivait. Ils auraient pu se confiner spirituellement et humainement et ils ont fait le choix du partage, le choix du don de Dieu plus fort et plus vrai que tout le reste. S’ils pouvaient tout mettre en commun, c’est parce qu’ils avaient acceptĂ© que Dieu leur avait tout donnĂ©.

Aujourd’hui, tout pourrait nous sĂ©parer, tout pourrait nous faire vivre chacun de notre cĂ´tĂ© : il importe donc, devant ce danger spirituel, que nous gardions Ă  l’esprit, mais aussi sur nos lèvres et dans toute notre chair, que nous sommes vraiment membre d’un mĂŞme corps. Si tous les gestes et toutes les rencontres auxquels nous sommes habituĂ©s ne sont temporairement plus possibles, il n’en demeure pas moins que par le baptĂŞme, nous sommes membres les uns des autres.

Oui ou non Dieu nous a-t-il tout donnĂ© ? Oui ou non avons-nous toujours quelque chose Ă  partager ? Oui ou non notre vie est-elle remise dans les mains de nos frères et sĹ“urs ? Peut-ĂŞtre ne rĂ©inventerons-nous pas le kibboutz, mais puissions-nous recevoir nos vies et les biens de ce monde en fils et fille ressuscitĂ©s avec le Fils unique. Au long de ce temps pascal qui commence, laissons-nous envahir par la victoire du RessuscitĂ©, que surgisse en nous la nouveautĂ© de sa vie. Amen.

Édito du Père Baptiste MILAN, vicaire

Infos paroisse de Saint Ambroise

Aller au contenu principal