22 janvier 2022
FIP

Feuille paroissiale n° 7 du 9 janvier 2022

Feuille paroissiale du baptĂŞme du Seigneur

En toi, je trouve ma joie

Le baptême du Seigneur est une nouvelle épiphanie, sa manifestation à l’aurore de son ministère public. Il prophétise sa mission. En prenant place dans la file des pécheurs, lui le Juste, il se montre comme leur ami et leur Sauveur. En descendant dans l’eau il annonce sa Passion, lorsqu’il prendra sur lui tous les péchés du monde. En remontant sur la rive, il préfigure sa résurrection en laquelle il vaincra la mort.

La gloire de sa divinité, cachée dans la réalité de son humanité vraiment assumée, est aussi manifestée. D’abord par l’humble témoignage du Précurseur, puis, surtout, par l’Esprit Saint et le Père. Comme à la création du monde, alors que la création nouvelle est commencée, l’Esprit Saint vient au-dessus de l’eau. Il apparait entre le Père et le Fils dont il est l’Esprit commun. La voix du Père vient témoigner : Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. Motif éternel de la joie du Père, il est venu dans le monde, prenant notre nature et notre condition.

Notre propre baptême, c’est-à-dire aussi toute notre vie baptismale, est encore annoncé : Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Dans le feu, car en lui nous descendons dans l’eau de la mort. Dans l’Esprit Saint d’abord, car déjà nous sommes renouvelés et nous vivons de la vie d’au-delà de la mort. Désormais, nous vivons dans le Fils, nous sommes membres de son corps. Ainsi, en demeurant en Lui, chacun d’entre nous participe, d’une façon unique, à la joie du Père.

Édito de l’AbbĂ© Armel d’Harcourt, vicaire

Aller au contenu principal