23 octobre 2021

Feuille paroissiale n° 38 du 19 septembre 2021

Feuille paroissiale du 25ème dimanche du Temps Ordinaire

Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Une fois de plus, l’écriture nous interpelle, nous interroge et nous prend à contrepied sur la question de notre juste place. Nous avons certainement tous à un moment été en « responsabilité » d’un groupe de prière, d’une équipe en entreprise, d’une troupe scout, d’un groupe de jeunes, d’une famille, d’une petite sœur … que sais-je ?

Nous avons peut-être même cherché à être le plus juste possible, cherché à prendre soin de l’autre du mieux possible en essayant de nous mettre à sa place et de comprendre ce qui serait le mieux pour lui.

Nous avons peut-être été qualifié de « bon » chef, animateur, patron … et peut-être qu’avec cette inversion de l’échelle « être dernier pour être premier » nous nous demandons si nous avons été si « bon » que ça. Pour le dire autrement, quelle est l’attitude que l’écriture nous invite à adopter lorsque nous sommes en situation d’être « responsable », d’être le « premier » ?

Le Seigneur nous donne deux pistes dans cet Évangile.

La première est d’être « serviteur » et la seconde est d’accueillir l’autre « comme un enfant ». Comment pouvons-nous entendre cela et le transposer concrètement dans notre quotidien. L’enfant est peut être celui qui nous décontenance par ses attitudes et ses questions, celui qui nous fait sortir de nos zones de confort et de nos habitudes, celui qui nous fait reconsidérer notre vision du monde par des rêves que nous sommes tentés de trouver absurdes ou irréalisables.

Devenir son serviteur c’est l’accueillir et l’accompagner sans le juger, là où il en est, sans supériorité ni condescendance. L’accueillir c’est lui laisser de l’espace en nous pour qu’il nous enseigne, qu’il nous apporte et qu’il nous transforme. Demandons au Seigneur de nous accompagner afin que nous retrouvions en nous cet enfant qui nous permettra d’accueillir l’autre à la manière du Seigneur cette année car accueillir l’autre c’est accueillir celui qui l’a envoyé vers nous, c’est accueillir le Seigneur.

Édito d’Aymeric Magnan de Bellevue, diacre permanent

Infos paroisse de Saint Ambroise

Aller au contenu principal