23 octobre 2021

Feuille paroissiale n° 39 du 26 septembre 2021

Feuille paroissiale du 26ème dimanche du Temps Ordinaire

Un chrétien, dit-on, c’est celui qui essaye de faire le bien dans chacun des actes de sa vie par amour pour Dieu. Cet amour, parce qu’il est inséparable de l’amour pour le prochain, se concrétise dans le service des plus pauvres et des plus petits. Amen, nous dit le Roi dans l’évangile selon saint Matthieu,

« chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ses petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »

(Mt 25,40)

Une fois n’est pas coutume, dans l’évangile de ce dimanche, le Seigneur ne nous appelle pas à agir charitablement mais plutôt à contempler la charité des autres :

« celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen je vous le dis, il ne restera pas sans récompense »

(Mc 9,41)

Face à l’excès de zèle de saint Jean, Jésus nous invite à l’action de grâce pour l’œuvre de l’Esprit, en particulier dans les cœurs des hommes qui ne suivent pas Jésus de près. Cela demande de s’arrêter un instant pour entrer dans son propre regard. Dans le regard que Jésus pose sur chacun des hommes qu’il est venu sauver et en qui il agit de l’intérieur.

Plutôt que de voir, comme nous aurions peut-être la tentation de le faire, l’imperfection de leur démarche voire la fragilité de celle-ci, Jésus nous invite à contempler ce qu’il y a de beau, de bon, de vrai et de juste dans l’action de ceux qui ne se sont pas -ou pas encore- mis à sa suite.

Ce regard doux et humble vis-à-vis des autres n’est pourtant pas un appel à l’endormissement. Il va de pair avec une vraie exigence pour soi-même afin de ne pas être un contre-exemple pour ceux qui imitent le Christ sans peut-être le savoir. Exigence qui n’a qu’un seul but : la vie éternelle. Cette leçon vaut bien un édito sans doute.

Édito du Père Maxime PETIT

Infos paroisse de Saint Ambroise

Aller au contenu principal