23 octobre 2021

Histoire de l’église Saint-Ambroise

Une église de l’époque haussmannienne

Avant l’église actuelle, existait une autre église située un peu en avant de celle-ci (à l’emplacement du square) : c’était l’ancienne chapelle du couvent des Annonciades de Popincourt (construite entre 1654 et 1658), appelé encore Notre-Dame de Protection. Elle fut érigée en succursale de la paroisse Sainte-Marguerite en 1788 et devint paroisse autonome sous le nom de Saint-Ambroise dès 1791.

Le percement du boulevard du Prince-Eugène (actuel boulevard Voltaire), inauguré en 1862, entraîna la construction de nombreux immeubles. C’est l’époque des grandes transformations de Paris dirigées par le Préfet Haussmann.

Leur beauté faisait paraître bien modeste la vieille église des Annonciades, devenue par ailleurs trop petite pour répondre aux besoins d’une population qui ne cessait de croître. Un décret du 24 janvier 1863 ordonna la reconstruction de Saint-Ambroise et du presbytère.

Ancienne chapelle du couvent des Annonciades de Popincourt
Ancienne chapelle du couvent des Annonciades de Popincourt

C’est l’architecte en chef des travaux, Théodore Ballu (bâtisseur, entre autres, de l’église de la Trinité) qui fut chargé des plans et de la construction de la nouvelle église (de 1863 à 1869).

Le style architectural en est le roman du XIIème siècle mâtiné de gothique, qui a reçu l’appellation de « style Second Empire ».

On commença à y célébrer les offices religieux à la fin de 1868, l’église étant à peine achevée, afin de procéder à la démolition de l’ancienne église. Le 11 novembre 1869, en grande solennité, l’architecte Ballu et le responsable des services de l’architecture de la Ville de Paris procédèrent à la remise officielle de l’édifice.

Eglise Saint-Ambroise vue du parc
Paroisse Saint-Ambroise vue depuis le parc

L’église ne devait être consacrée que beaucoup plus tard, le 7 décembre 1910, par le cardinal Amette.

A l’intérieur, on note la présence de quatre grandes toiles marouflées du peintre Jules-Eugène Lenepveu (1819-1898) dans le transept, datant de 1876. Elles illustrent des épisodes de la vie de Saint-Ambroise et de Saint-Augustin.

Entre 1993 et 1995, la façade a été restaurée par la ville de Paris. Au coeur du XIe arrondissement, à la fois populaire et bourgeois, cette église est le signe de la foi de nos prédécesseurs.

nef de l'église Saint-Ambroise
Nef de l’église Saint-Ambroise

En savoir plus sur Saint-Ambroise

Aller au contenu principal