21 octobre 2021

Feuille paroissiale n° 18 du 2 mai 2021

Feuille paroissiale du 5ème Dimanche du Temps Pascal

Les sarments

Les vignerons le savent bien : au printemps, la vigne doit ĂŞtre taillĂ©e. Comme tous les sarments ne peuvent pas donner du fruit, des choix s’imposent. Certes, le Christ est le cep parfait, mais encore faut-il que les sarments, greffĂ©s sur lui, laissent la sève, c’est Ă  dire l’Esprit Saint, les irriguer.

Malheureusement certains sarments sont dessĂ©chĂ©s. Ils paraissent bien accrochĂ©s au cep mais en rĂ©alitĂ© la sève ne les irrigue plus. Le canal est obstruĂ© par le pĂ©chĂ©. Pour Ă©viter d’ĂŞtre jetĂ©s au feu, ils ont la possibilitĂ© de faire l’objet d’un nouveau bouturage. C’est la grâce du sacrement de rĂ©conciliation de dĂ©boucher l’artère obstruĂ©e pour redonner la vie.

D’autres sarments sont des bourgeons plus fragiles, des jeunes pousses greffĂ©es lors de la vigile pascale. Ils demandent une attention toute particulière de la part de chrĂ©tiens plus solidement ancrĂ©s dans la foi. Ils ont encore besoin d’ĂŞtre soutenus et accompagnĂ©s.

Certains chrĂ©tiens, tel de bons sarments, sont tellement unis au Christ qu’ils sont vraiment Ă  l’Ă©coute de l’Esprit Saint qui peut travailler en eux. Avec le Christ, ils visitent les prisonniers et les malades, prĂ´nent la rĂ©conciliation et apportent la paix.

Et nous ?

A quel type de sarment appartenons-nous ? Appartenons-nous Ă  cette dernière catĂ©gorie ? Très certainement si en Ă©tant greffĂ©s au Christ, nous aimons nos frères en actes et en vĂ©ritĂ©. Alors nous ferons la fiertĂ© de notre Père du Ciel car :

« la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit ».

Jean 15.8

Édito de Norbert Bossone, diacre permanent

Infos paroisse de Saint Ambroise

Aller au contenu principal