22 janvier 2022
FIP

Feuille paroissiale n° 8 du 16 janvier 2022

Feuille paroissiale du 2 Ăšme dimanche du Temps Ordinaire

On te nommera « l’EpousĂ©e » !

Au festin des noces de Cana, il y a bien un maĂźtre du repas, quelques serviteurs et, sans aucun doute aussi, de jeunes et beaux mariĂ©s
 mais on ne les voit pas trop et tous sont anonymes. Dans le rĂ©cit Ă©vangĂ©lique une autre figure se dĂ©tache, centrale, entourĂ©e des disciples, c’est celle de JĂ©sus, l’Epoux.

A Cana l’heure de JĂ©sus pointe dĂ©jĂ , celle qui sera accomplie aux noces de la Croix. A Cana se manifeste l’alliance passionnĂ©e de Dieu avec les hommes, promise par IsaĂŻe : Cette terre se nommera l’EpousĂ©e. A Cana dĂ©jĂ  s’inaugure le festin nuptial qui dĂ©sormais se rĂ©alise en chaque eucharistie oĂč nous sommes conviĂ©s : Heureux les invitĂ©s au festin des noces de l’Agneau !

Si seulement nous savions mieux combien l’eucharistie nous invite Ă  nos propres noces avec l’Epoux et accomplit ainsi les mots inouĂŻs du prophĂšte : Comme un jeune homme Ă©pouse une vierge, ton BĂątisseur t’épousera. Comme la jeune mariĂ©e fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu ! L’Épouse Ă©tonnamment manquante aux noces de Cana, c’est nous. C’est cette humanitĂ© en qui le Seigneur, Ă©pris, trouve sa joie et dont il fait son Eglise.

Et lorsque nous peinons Ă  entrer dans ce mystĂšre, une figure veille : attentive, elle sait avant tout le monde ce qui pourrait manquer Ă  la joie des Ă©poux ; avisĂ©e, elle connait le chemin pour garantir la rĂ©ussite des noces ; humble, elle sert d’intermĂ©diaire pour que chacun des convives puisse entrer dans une relation confiante avec l’Epoux : faites tout ce qu’il vous dira. Marie veille. Notre-Dame Marie montre-nous le chemin qui conduit au festin, oĂč le PĂšre lui-mĂȘme nous dresse la table !

Édito du PĂšre Pascal NĂšgre, curĂ©

Informations complémentaires de la feuille paroissiale de Saint Ambroise

Aller au contenu principal