FIP

Feuille paroissiale n° 8 du 16 janvier 2022

Feuille paroissiale du 2 ème dimanche du Temps Ordinaire

On te nommera « l’Epousée » !

Au festin des noces de Cana, il y a bien un maître du repas, quelques serviteurs et, sans aucun doute aussi, de jeunes et beaux mariés… mais on ne les voit pas trop et tous sont anonymes. Dans le récit évangélique une autre figure se détache, centrale, entourée des disciples, c’est celle de Jésus, l’Epoux.

A Cana l’heure de Jésus pointe déjà, celle qui sera accomplie aux noces de la Croix. A Cana se manifeste l’alliance passionnée de Dieu avec les hommes, promise par Isaïe : Cette terre se nommera l’Epousée. A Cana déjà s’inaugure le festin nuptial qui désormais se réalise en chaque eucharistie où nous sommes conviés : Heureux les invités au festin des noces de l’Agneau !

Si seulement nous savions mieux combien l’eucharistie nous invite à nos propres noces avec l’Epoux et accomplit ainsi les mots inouïs du prophète : Comme un jeune homme épouse une vierge, ton Bâtisseur t’épousera. Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu ! L’Épouse étonnamment manquante aux noces de Cana, c’est nous. C’est cette humanité en qui le Seigneur, épris, trouve sa joie et dont il fait son Eglise.

Et lorsque nous peinons à entrer dans ce mystère, une figure veille : attentive, elle sait avant tout le monde ce qui pourrait manquer à la joie des époux ; avisée, elle connait le chemin pour garantir la réussite des noces ; humble, elle sert d’intermédiaire pour que chacun des convives puisse entrer dans une relation confiante avec l’Epoux : faites tout ce qu’il vous dira. Marie veille. Notre-Dame Marie montre-nous le chemin qui conduit au festin, où le Père lui-même nous dresse la table !

Édito du Père Pascal Nègre, curé

Informations complémentaires de la feuille paroissiale de Saint Ambroise

Aller au contenu principal