FIP

Feuille paroissiale n° 9 du 23 janvier 2022

Feuille paroissiale – 3ème dimanche du Temps Ordinaire

« Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. »

Quel est donc ce miracle spectaculaire qu’il nous est donné de contempler et de méditer aujourd’hui ? Qu’a fait Jésus de si exceptionnel que tous les juifs présents dans la synagogue avaient les yeux fixés sur lui et que nous même 2000 ans plus tard nous sommes invités à un pareil étonnement ? En apparence, il n’a pas fait grand-chose car « Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture ». Le texte n’a rien d’exceptionnel non plus car ce passage d’Isaïe est connu et médité par les juifs. Que s’est-il donc passé ?

Jésus a affirmé sa divinité par sa présence humaine, par sa voix et par la parole proclamée. « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre » car cette parole est vivante, elle prend corps, elle se laisse entendre par nos oreilles. Un peu comme un avant-goût de la résurrection, Jésus nous invite à vivre la liturgie de la parole qui chaque dimanche est comme une « petite Pâque » pour nous. Jésus est présent dans la parole proclamée qui s’accomplit pour chacun et chacune d’entre nous en nous rejoignant dans nos vies concrètes. Chaque dimanche nous vivons en communauté cette victoire du Christ sur la mort qui s’accomplit dans sa présence « incarnée et audible » et qui vient nous rejoindre. Donne-nous Seigneur une oreille attentive à ta voix afin que nous puissions toujours nous émerveiller de ta présence dans chacun de nos existences.

Édito d’Aymeric Magnan de Bellevue, diacre

Aller au contenu principal