FIP

Feuille paroissiale n° 29 du 12 juin 2022

Feuille paroissiale – Sainte TrinitĂ©

Sainte Trinité

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit !

Pendant cinquante jours, nous avons cĂ©lĂ©brĂ© le temps pascal en faisant mĂ©moire du mystère pascal, cĹ“ur de notre foi. Le Verbe fait chair, en obĂ©issance Ă  la volontĂ© de son Père, s’est livrĂ© sur la croix manifestant combien l’amour divin est dĂ©centrement de soi-mĂŞme puisqu’il est pur don. RessuscitĂ© d’entre les morts, il fallait que le Christ s’en aille pour que vienne le dĂ©fenseur promis, l’Esprit de vĂ©ritĂ©. Telle est l’œuvre de salut que Dieu – Père, Fils et Saint Esprit – a accomplie et continue d’accomplir aujourd’hui.

Il suffit d’un signe de croix pour que soit invoquée la Trinité sainte, celle qui était au commencement avant toute chose, celle qui crée, sauve et sanctifie. C’est en son nom, c’est au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit que nous sommes baptisés. Notre foi est donc trinitaire, car ainsi s’est révélé Dieu à travers l’histoire à mesure que l’humanité a été rendue capable de recevoir cette révélation.

Finalement, en cĂ©lĂ©brant la solennitĂ© de la Sainte TrinitĂ© – ainsi que celle du Saint Sacrement dimanche 19 juin -, nous prolongeons d’une certaine façon le mystère pascal car ce mystère ne concerne pas que le Fils; il concerne aussi le Père et l’Esprit, tous les trois dans une unitĂ© sans confusion. Au nom de cette unitĂ© divine en trois Personnes, JĂ©sus peut dire :

« Tout ce que possède le Père est à moi; voilà pourquoi je vous ai dit : l’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître ».

(Jn 16, 15)

Dieu s’est révélé à nous comme il est : une Trinité, une communauté d’amour. On ne peut aimer tout seul, sans vis-à-vis. Si Dieu est amour comme nous le dit Saint Jean, il est fondamentalement communauté. Contemplant la Trinité, nous pourrons construire nos communautés en demandant au Père, au Fils et à l’Esprit de nous inspirer.

Emmanuel Kolani, diacre

Aller au contenu principal