FIP

Feuille paroissiale n° 27 du 29 mai 2022

Feuille paroissiale – 7ème Dimanche de Pâques

Dans l’attente de l’Esprit Saint

Pendant quarante jours, le temps d’un carême, nous sommes passés de la joie pascale à la contemplation du Fils montant vers son Père. Quarante jours vécus aux côtés des apôtres réalisant progressivement l’inouï de la Résurrection.

Les dix jours supplémentaires du temps pascal qui séparent l’Ascension de la Pentecôte montrent que la joie de la Résurrection excède la pénitence du carême. Un temps de joie certes, mais d’une joie qui se fait moins expressive, plus intérieure. Un temps nécessaire pour accueillir dans toute sa profondeur la promesse du Seigneur à ses apôtres d’envoyer l’Esprit Saint qui les fera entrer dans la vérité tout entière.

« Je vous dis la vérité, dit le Seigneur Jésus, il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas vers vous, mais si je pars, je vous l’enverrai ».

(Jn 16,7)

La neuvaine préparatoire à la Pentecôte nous donne d’expérimenter chaque année cette attente qui creuse dans notre cœur le désir de recevoir l’Esprit. Evidemment, nous l’avons reçu lors de notre baptême. Evidemment, nous l’avons reçu en plénitude le jour de notre confirmation. Mais chaque année, l’Eglise nous donne de renouveler cette attente au Cénacle avec les apôtres pour entrer dans la profondeur de ce Don ineffable.

Prions, chers frères et sœurs, les uns pour les autres afin que ce temps porte du fruit en abondance pour chaque membre de notre communauté. Que chacun soit prêt à recevoir ce Don au plus profond de son cœur. Prions également pour que l’Esprit d’unité façonne notre communauté dans son ensemble. Une unité que le Seigneur appelle de ses vœux :

« que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi ».

(Jn 17,21)

Une unité qui jaillit du cœur de la Trinité et dont notre monde a tant besoin. Unissons notre voix à celle du Christ qui supplie son Père par ces mots :

« qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé ».

(Jn 17,23)

Père Maxime Petit

Informations complémentaires de la feuille paroissiale de Saint Ambroise

Aller au contenu principal