FIP

Feuille paroissiale n° 30 du 19 juin 2022

Feuille paroissiale – SolennitĂ© du Saint Sacrement

Solennité du Saint Sacrement

La FĂŞte-Dieu

Si la liturgie officielle appelle ce dimanche « le Corps et le Sang du Christ », c’est bien le nom populaire qui reste dans toutes les mĂ©moires : la FĂŞte-Dieu. Contrairement au jeudi saint oĂą l’aspect sacrificiel semble prĂ©dominer, aujourd’hui c’est l’aspect festif de l’eucharistie qui est mis en valeur. N’oublions pas que JĂ©sus a offert sa vie dans une action de grâces. Ce n’est donc pas un hasard si cette fĂŞte est souvent celle oĂą se font les premières communions.

Cette fĂŞte qui date seulement du XIIIème siècle, Ă©tait autrefois accompagnĂ©e en France de processions publiques oĂą l’hostie Ă©tait portĂ©e en grande pompe Ă  travers les rues, parfois au milieu de tapis de fleurs. Après une longue pĂ©riode de dĂ©clin, cette belle tradition revit dans certaines rĂ©gions de France, et mĂŞme Ă  Paris.

Ă€ première vue on pourrait ĂŞtre Ă©tonnĂ© que cette fĂŞte soit illustrĂ©e par le texte de Saint Luc sur le miracle de la multiplication des pains car il ne semble pas parler directement de l’eucharistie. Mais en y regardant de plus près, on constate que JĂ©sus pose les gestes mĂŞmes qu’il posera le soir du jeudi saint : bĂ©nĂ©diction, pain rompu, distribution.

Surtout cette scène nous rappelle que nous ne pouvons pas nous contenter de recevoir le pain eucharistique pour nous en nourrir, mais que nous devons aussi le donner Ă  ceux qui nous entourent, tout comme les apĂ´tres l’ont fait. De mĂŞme nous ne pouvons pas nous contenter de prier le Christ pour qu’il rassasie ceux qui ont faim, mais nous devons prendre ce que nous possĂ©dons, mĂŞme si c’est modeste, et le partager. Si nous savons nous dĂ©centrer de nous-mĂŞmes, nous nous apercevrons que les faims de notre monde sont multiples : faim de pain, d’amour, de tendresse, d’Ă©coute, de prĂ©sence fraternelle, etc…

En cette solennitĂ© de la FĂŞte-Dieu, demandons au Seigneur de faire de nous des eucharisties, c’est-Ă -dire des ĂŞtres de louange, donnĂ©s en partage Ă  nos frères et sĹ“urs, et de permettre que toute notre vie devienne eucharistie.

Norbert BOSSONE, diacre permanent

Aller au contenu principal